HORACE ANDY

JAMAÏQUE
Dub club arena

Depuis les premières notes du « Blackman’s Country », enregistré en 1967 par Phill Pratt, et qui cherchait vainement à ressembler au son de Delroy Wilson, Horace Andy a développé un style vocal sur mesure qui n’appartient désormais qu’à lui. Cette virtuosité l’a amené à poser son timbre derrière de nombreux artistes en dehors du monde du reggae, au premier rang desquels la formation Massive Attack de Bristol entre 1990 et 1994 sur les albums « Blue Lines » et « Protection ». Au tableau des voix les plus talentueuses du reggae, aux côtés de Rodney (Burning Spear) ou de Toots Hibbert, on classera désormais Horace Andy. Ce chanteur né en 1951 à Kingston a suivi durant sa jeunesse les traces profondes laissées par des vocalistes comme Wilson, John Holt ou Ken Booth.

Horace Andy, connu désormais sous le pseudo de Sleepy, est aujourd’hui une des voix les plus puissantes encore en activité dans le monde du reggae. Ce timbre unique au service d’un développement du dancehall, qui n’oublie pas les roots, a laissé derrière lui une discographie impressionnante de plus d’une vingtaine d’albums, parmi lesquels on retiendra notamment le « Pure Rankin » produit en 1980 par King Tubby et sur lequel son phrasé impeccable étonne encore, vingt ans plus tard.