#Ici c’est Cool : les festivals contres toutes les violences

25 festivals des Pays de la Loire initient une campagne pour sensibiliser les publics sur une question de société et de respect de l’altérité.

Pour ainsi prévenir lors des concerts des violences à caractère :

Sexuel – Sexiste – Raciste – Homophobe

Cette action s’inscrit dans une politique commune de prévention des comportements inappropriés comportant :

Formation – Information – Communication

Les valeurs portées par ces festivals sont :

L’ouverture – La découverte – La convivialité.

Dans le cadre de leur politique de prévention, une campagne a été mise en place et s’inscrit dans une démarche globale.

Réalisée par l’agence Adamytes, à partir de créations de Marine Bouvier, bénéficie du soutien :

Préfecture des Pays de la Loire (Direction aux droits des femmes et à l’égalité)

Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire

La genèse

Les concerts sont des espaces de découverte et de fête propices à la rencontre.

Depuis plusieurs années, des politiques de prévention sont à l’œuvre pour réduire les risques liés aux comportements excessifs qui sont parfois associés à la fête. Elles permettent de toucher et de sensibiliser les nombreux publics qui fréquentent les événements culturels tout au long de l’année, et en particulier durant la période estivale.

Récemment, en Europe et en France, des incidents, agressions et violences à caractère sexiste, raciste et homophobe, ont été observés lors de manifestations culturelles qui semblaient jusqu’ici épargnées.

Ces phénomènes ont alerté les organisateurs de festivals et de concerts des Pays de la Loire qui ont choisi d’y répondre, de façon préventive, afin de préserver leurs événements, comme espaces privilégiés de plaisir, de partage et de découvertes artistiques et culturelles.

Communication

Depuis 2019, une campagne de communication est menée en Pays de la Loire. Son objectif est de sensibiliser les publics et les personnes présentes (artistes, prestataires, bénévoles…) tout en communiquant sur les principes de respect et de bienveillance.

Le résultat attendu est une prise de conscience individuelle et collective, ayant pour conséquence de bannir des festivals toutes agressions ou violences verbales.

Au-delà des personnes présentes en festival, les réseaux sociaux permettent également de sensibiliser un grand nombre de personnes.

Des actions de formation à destination des équipes, bénévoles et prestataires (notamment de sécurité) ont été mises en place avec le soutien financier de l’Etat (Direction aux droits des femmes et à l’égalité). Elles ont permis aux festivals de mieux appréhender le cadre juridique, ainsi que l’intervention auprès des victimes de ces violences.

Pour plus d’informations sur la campagne, n’hésitez pas aller faire un tour sur leurs réseaux :